Collecter, c’est aller sur le terrain pour recueillir des témoignages musicaux. C’est enregistrer des situations musicales dans leur contexte habituel d’expression. C’est observer, partager, étudier des phénomènes musicaux. Cela implique une expérience sensible et le relevé de matériaux sur différents supports.

Le collectage de musiques traditionnelles est un geste simple, presque évident et pourtant rare. C’est une démarche qui s’inscrit dans un projet orienté vers une ou plusieurs dimensions de la pratique musicale : la technique, le répertoire, le contexte d’expression, le lien au territoire, la mémoire collective…

La démarche de collectage est fondée sur trois dimensions fondamentales :

La rencontre de l’autre et l’immersion dans un univers, un contexte différent.

Le partage de la musique en train de se faire dans un contexte particulier

La captation du réel / le recueil de témoignages musicaux et leur fixation sur un support en vue de leur conservation et de leur valorisation

Le collectage musical et l’entretien auquel il donne lieu sont avant tout des moments d’échange. Ici, tout se passe dans la rencontre, dans la place donnée à la narration et à la connaissance du sujet.

Comments are closed.