La musique et la danse sont souvent associées aux lieux de spectacle et d’apprentissage, mais elles existent aussi dans des espaces et des contextes moins visibles où elles jouent un rôle social fort : les cérémonies religieuses, les réunions informelles, les fêtes communautaires ou dans l’intimité des familles. C’est à ces lieux et à ces contextes que le CMTRA s’intéresse particulièrement. Mais afin de découvrir ces lieux et ces univers, l’un des éléments importants de ce travail de terrain, de découverte et de rencontre est le temps : le temps de la rencontre, de l’errance, de l’observation et de l’écoute, des recherches historiques, mais aussi de l‘établissement de relations de confiance avec les personnes rencontrées.

 Après une première prise de contact, l’ethnologue-collecteur du CMTRA enregistre et/ou filme les personnes rencontrées, leur musique et leur récit. La rencontre a généralement lieu chez elles, dans un endroit intime, où elles se sentent à l’aise, mais parfois ce peut être dans un café, une épicerie, chez une amie etc. Le recueil de témoignages culturels de l’oralité, sous forme audio, audiovisuelle et photographique est accompagné d’une collecte d’images fixes ou animées relevant des archives privées des personnes, des familles et des associations. Ces images, témoins des parcours personnels ou collectifs, seront les points de départ d’imaginaires communs mis en partage dans des ateliers et des créations artistiques.

En outre, l’ensemble de la matière recueillie formera un corpus documentaire qui sera valorisé à différentes étapes de la.BA.la.BEL.

Marilou Terrien / CMTRA

Comments are closed.