Carte50 ans ce n’est pas rien ! Et oui ce samedi c’était la fête des 50 ans du foyer protestant et à cette occasion les Rondines interprétait quelques morceaux de leur répertoire.

La journée commençait à 10h, ayant prévu de rester la matinée je suis arrivée assez tôt… et déjà le foyer fourmillait en tout sens, la petite maison blanche était en ébullition. Au rez de chaussée, des tables et chaises étaient installées pour le repas, à l’étage une exposition sur l’histoire du foyer et de ses engagements : solidarité avec les immigrés, les relations inter religieuses avec le groupe Abraham, la lutte contre le chômage, l’hospitalité… Chaque pièce nous immerge dans un nouvel univers, une nouvelle page de l’histoire du foyer à travers textes, photos, panneaux et objets!

Vers 10h45, c’est au tour de la chorale Les Rondines. Nous nous installons dans la salle du bas devant les tables… Elles interprètent 4 chansons de leur répertoire : Douce si douce, Se esta rua, signor Abbate et Ajde Jano.

Et la fête continue…

Et pour finir quelques mots sur le foyer (extraits du livre 50 ans de fraternité, Foyer protestant de la Duchère) :

« En 1958, je suis racheté par la ville de Lyon. Après un dernier usage comme « baraque à chantier », je devais être détruit. Sauvé par les protestants lyonnais, j’appartiens depuis 1963 à la Mission populaire évangélique de France…Après un an de gros travaux, je deviens habitable et utilisable. Jacques Walter, avec sa femme Dany, devient le premier pasteur du foyer. Dès lors repas, fêtes veillées, cultes, activités de loisirs et mobilisations collectives résonnent dans mes murs. »

DSC01981DSC01985

Comments are closed.